ESXi – Problèmes de configuration : SSH a été activé. Non désolé, vraiment pour moi ce n’est pas un problème

ssh_esxi

Vous l’avez peut être remarqué, depuis la version 5 de VMware, lorsque vous activez le SSH ou le Shell ESXi (anciennement réservé à la maintenance sur la version 3.5/4.0, voir http://zwindler.fr/wordpress/2010/04/28/esxi-4-0-explorons-lhidden-console-part-1/ ) le client desktop ainsi que le client Web vous informe d’une erreur dans votre configuration.

Soyons clairs, si vous le faites, c’est généralement que vous savez pourquoi vous l’avez fait (A vos risques et périls, bien entendu). Vous n’avez pas envie que le client vous le rabâche, au risque de passer à côté d’un d’autre warning autrement plus grave (RAM, CPU, que sais je encore).

Pour le désactiver, la façon qui me parait la plus simple est d’aller modifier la variable prévue pour, en SSH justement 😉

Connectez vous en root et exécutez la ligne suivante :

vim-cmd hostsvc/advopt/update UserVars.SuppressShellWarning long 1

Pour peu que vous soyez pris de remords par la suite et que vous vouliez les remettre, rien de plus simple

vim-cmd hostsvc/advopt/update UserVars.SuppressShellWarning long 0

A noter, il est également possible d’éditer ce paramètre directement depuis les propriétés avancées  (vous savez, ce menu là, où personne ne touche jamais rien ? ) dans le client Desktop ou le client Web

ssh_esxi_2

Plus d’infos sur le KB officiel : http://kb.vmware.com/selfservice/microsites/search.do?language=en_US&cmd=displayKC&externalId=2003637

Publicités
ESXi – Problèmes de configuration : SSH a été activé. Non désolé, vraiment pour moi ce n’est pas un problème

Quand Free prélève gaiement 15 jours de plus et l’option TV du mois d’après après réception de la résiliation

[Edit du 30/12]
J’ai reçu un courrier de Free, qui, après plusieurs relances de ma part, accède à ma demande de remboursement au prorata temporis du mois incomplet.
Conclusion : pour obtenir gain de cause, il faut absolument envoyer un courrier au service client, et insister lourdement sur les forums de type cnet ou les-arnaques. C’est désolant, mais ça fonctionne
[/Edit]

Après avoir échangé plusieurs courriers avec le service client de Free (qui s’est fait un plaisir de se moquer de moi à chaque étape), j’ai décidé d’aller voir ailleurs si j’y étais.

Pas de gaité de cœur vous imaginez bien, puisque Free est la seule alternative crédible au niveau des FAI grand public à permettre à la fois l’autohébergement ET la TV pour ma compagne (sinon je serai chez OVH ou FDN, voir http://wiki.auto-hebergement.fr/, LA référence pour ce genre de question).

Après avoir suivi à la lettre les formalités énoncées par Free, pris la peine d’envoyer ma Freebox ainsi que la liste complète des accessoires (http://freebox.toosurtoo.com/outils/migration/) en recommandé R2 (punaise… 200€ d’assurance pour une V5 qui a été rafistolée 15 fois!), je pensais que tout ça, c’était derrière moi.

J’ai même eu la « chance » de recevoir ma dernière facture (me permettant de me faire rembourser mes frais de résiliation par mon nouvel opérateur), car certains sont obligés de la réclamer à un 08 dans certains cas.

Et bien j’avais tort!

Figurez vous que quand Free reçoit et prend acte de votre demande de résiliation le 15 septembre, et bien ils vous facturent jusqu’au … 1er octobre. Avec l’option TV, tant qu’à faire!

Mon cas n’est évidemment pas une exception, à en voir la montagne de topics sur les forums des utilisateurs de Free. C’est d’ailleurs sur ce genre de forum que les « techniciens »,  nous apprennent que « oui, cet argent est anormalement prélevé », mais que c’est à vous d’aller réclamer ces 15 jours indument prélevés à l’adresse du service client (je la connais bien maintenant) ou par fax au 0899 90 5000 (payant donc impossible d’utiliser un service de fax gratuit sur Internet).

Forcément, si l’ensemble des gens qui partent de chez Free se laissent « avoir » en se disant que ça doit être normal de prendre 15 jours de plus dans la vue, ça doit leur faire un sacré pactole sur le dos des mécontents qui s’en vont. En voilà un beau combat pour une class-action pour « 60M de consommateurs »!

Le ton de mon post étant donné, vous l’aurez compris : je ne me suis pas privé. Et je vous conseille de faire de même, car c’est votre droit.

Quelques posts de forums pour se faire une idée :

Quand Free prélève gaiement 15 jours de plus et l’option TV du mois d’après après réception de la résiliation

Mise à jour de votre DNS chez OVH avec DynHost

Merci d’aller voir l’article sur mon nouvel hébergement, l’article et le script y sont plus à jour : http://zwindler.fr/wordpress/2014/09/22/mise-a-jour-de-votre-dns-chez-ovh-avec-dynhost/



[Edit] Mis à jour le 06/10 suite à des petits soucis avec le fichier oldip [/Edit] Pour ceux qui n’ont pas la chance d’avoir une IP fixe pour leur besoins d’auto-hébergement et qui disposent d’un domaine chez OVH, vous avez plusieurs solutions pour continuer à héberger vos sites et vos services chez vous (comme l’indispensable serveur minecraft de vos collègues ou le serveur web des dernières photos récupérées sur iCloud). La plus simple est d’utiliser le client DynDNS ou No-IP de votre routeur ou de votre totobox. Dans mon cas (Orange), les Livebox proposent effectivement ce genre de clients, mais on les retrouve aussi sur des routeurs Linksys ou autre. Malheureusement pour nous pauvres autohébergeurs, les solutions anciennement gratuites DynDNS et No-IP se sont considérablement réduites, et il faut souvent payer à partir d’un certain nombre de sous-domaines. Pour éviter de devoir payer (c’est une idée fixe un peu chez moi), une solution alternative consiste lorsqu’on a beaucoup de sous domaines à créer des CNAME qui pointent tous vers le même nom de domaine DynDNS du type :

  • sousdomaine1.mondomaine.com IN CNAME mondomaine.dyndns.org
  • sousdomaine2.mondomaine.com IN CNAME mondomaine.dyndns.org

Dans le principe c’est parfait. Dans la pratique, j’ai rencontré quelques difficultés dans la mise à jour de l’IP et les caches DNS de mes clients. J’ai donc profité du fait que j’étais en train de bidouiller sur le sujet pour tester les solutions offertes par OVH (DynHost). Lire la suite « Mise à jour de votre DNS chez OVH avec DynHost »

Mise à jour de votre DNS chez OVH avec DynHost

Enfin du VDSL2 !!! Supprimer les branches mortes, qu’est ce que cela peut bien vouloir dire???

Merci d’aller voir l’article sur mon nouvel hébergement, l’article et le script y sont plus à jour : http://zwindler.fr/wordpress/2014/09/11/enfin-du-vdsl2-supprimer-les-branches-mortes-quest-ce-que-cela-peut-bien-vouloir-dire/


 


 

Ça y est ! J’ai enfin coupé le cordon avec mon trublion d’accès Internet préféré (et son fameux service commercial pas commerçant pour un sou) pour aller voir si l’herbe est plus orange chez mon opérateur historique préféré. Ca me rappèle l’école et les cours de téléphonie… Et même si je dois faire face aux désagréments de l’IP dynamique, je pourrais enfin profiter de l’extraordinaire vitesse du VDSL2 … ou pas?

Quelle n’a pas été ma déception lorsque, box branchée, j’ai lancée mon premier Speed Test. Il a atteint les 16Mbit/s en download et les 4 en upload (ce qui pourtant est parfaitement respectable).

Seulement voilà, on m’avait annoncé monts et merveilles, surtout que j’ai un affaiblissement plutôt bas et une ligne assez courte (autour de 9 dB pour 874 du DSLAM). Si l’augmentation 4x de l’upload est clairement un soulagement, il était un peu frustrant de n’avoir « que 16 en download » quand on sait que j’avais avant autour de 18-19M en ADSL2+.

Et bien pour les plus paranos d’entre vous qui pensent qu’Orange vous bride, détrompez vous. Si vous postez sur le forum d’entraide, vous serez probablement assaillis par des termes barbares comme « connectes-toi plutôt directement sur ton DTI » suivit de « supprime tes branches mortes » !

A vos souhait, et mes arbustes vont très bien merci…

Lire la suite « Enfin du VDSL2 !!! Supprimer les branches mortes, qu’est ce que cela peut bien vouloir dire??? »

Enfin du VDSL2 !!! Supprimer les branches mortes, qu’est ce que cela peut bien vouloir dire???

Non, Centreon n’autorise pas les hostgroups pour les modèles d’hôtes

[Edit] J’ai reçu la réponse de Centreon suite à ce post. Voici l’article mis à jour : http://zwindler.fr/wordpress/2015/04/18/centreon-hostgroups-modeles-dhotes-la-reponse-de-centreon-a-mon-article/ [/Edit]

Ce post met en avant un manque dans Centreon, outil que j’utilise par ailleurs en production depuis plusieurs années. A part ces fameux manques que je vais détailler, c’est un très bon outil.

Il permettra aux personnes qui découvrent Nagios ou Centreon d’avoir une meilleure approche des deux outils sur les problématiques d’industrialisation et de mutualisation de la configuration.

Disclaimer : ce n’est pas parce que je rencontre des difficultés pour réaliser certaines opérations que je connais toutes les manières de gérer une configuration Centreon de manière optimale. J’ai des habitudes qui me viennent de l’utilisation d’autres outils (de supervision ou non) qui biaisent peut être mon jugement.

Lire la suite « Non, Centreon n’autorise pas les hostgroups pour les modèles d’hôtes »

Non, Centreon n’autorise pas les hostgroups pour les modèles d’hôtes

Erreur lors du remplacement d’un disque avec ZFSonLinux : devices have different sector alignment

Ceux qui me lisent savent que j’adore ZFS. ZFS, c’est juste génial. Les types qui ont inventé ce FS ont pris toutes les fonctionnalités intéressantes qu’on peut trouver dans un FS moderne, et les ont intégrés. Pour rappel, quelques unes qui me tiennent à cœur :

  • b-tree FS
  • transactions en mode copy-on-write
  • abstraction du stockage, création de FS simplifiée
  • gestion des snapshots
  • partages NFS/CIFS natifs
  • compression/déduplication native
  • gestion de caches SSD native

Mais ils ont aussi eu le malheur de le développer pour Solaris … et lui coller la malédiction d’un OS en perdition avec une licence le rendant difficilement compatible à un portable sur le kernel Linux… C’est la vie 😉

Toujours est-il que ça n’a pas arrêté certaines personnes pour le porter, avec le projet ZFSonLinux, et permettre au ZFS fanboy que je suis d’avoir du ZFS sur mon NAS sous Linux, sans passer par la méthode ZFS/fuse en userland.

Cependant, ce projet relativement confidentiel n’est pas sans ses petits accros. C’est notamment ce que j’ai pu constater amèrement l’an dernier, quand ma grappe Z-RAID s’est dégradée suite à la perte d’un disque…

Lire la suite « Erreur lors du remplacement d’un disque avec ZFSonLinux : devices have different sector alignment »

Erreur lors du remplacement d’un disque avec ZFSonLinux : devices have different sector alignment

Create a plugin for Thruk using Thruk API, and work around permission issues

[French readers]Une fois n’est pas coutume, je vais rédiger cet article en anglais[/French readers]

A friend of mine came to me with a problem. During one of his Shinken/Thruk deployment, he came with the idea of writing a plugin that could take advantage of Thruk statistics to graph the load of the monitoring engine.

Though you can get this information from Nagios itself through nagiostats, it’s a bit more difficult with the couple Thruk/Shinken. You could emulate Nagios by adding the Shinken old-cgi legacy module, or you could an authenticated wget the web page of Thruk and parse it, but let’s face it, these « solutions » aren’t pretty. I guess that the prettiest one should be to  plug into Shinken, and maybe I’ll cover this later, because I think it’s the best solution, but this may need a little « dev effort ».

In order to avoid some useless effort, my friend asked Thruk developers how to do it the way Thruk does it. The main dev guided him to the « thruk » command line, which basically just generates the web page, but in a cleaner way as this is done internaly. You can get more information about Thruk command line with a simple « thruk –help » in your shell.

With this information, my friend developped a perl script (because he is a perl addict 😉 ) to parse this page and get the statistics he needed. But when he deployed it *shock*: he couldn’t see a thing INSIDE the Thruk console.
Lire la suite « Create a plugin for Thruk using Thruk API, and work around permission issues »

Create a plugin for Thruk using Thruk API, and work around permission issues